Administration

Un étudiant en droit gagne en justice contre son uni

En juin 2017, 196 universitaires de l'université de Berne ont dû passer un examen en droit des faillites. Le hic: le test était quasiment identique à celui de 2013, dont les réponses peuvent être librement téléchargées sur le site de la haute école. La direction avait alors décidé de faire repasser le test.

Sept étudiants avaient fait recours contre cette décision, mais en vain. Ils ont été déboutés en janvier dernier par la commission des recours. Mais l'un d'entre eux a persévéré et a porté l'affaire au tribunal administratif bernois. Celui-ci vient de lui donner raison. Selon les juges, l'uni n'avait pas le droit de faire repasser l'épreuve et est tenue de dévoiler le résultat obtenus lors du premier test.

Epreuve conforme aux règles

La Cour concède qu'il est discutable de réutiliser d'anciens examens sans y apporter aucune modification ou que très peu de modifications. «Mais cela ne change rien au fait que l'épreuve passée en 2017 était conforme aux règles et ne présentait aucun manquement qui aurait justifié qu'on doive la repasser», peut-on lire dans le compte-rendu du jugement.

Tobias Vögeli, membre du comité de l'association des étudiants de l'Uni de Berne (SUB), est satisfait: «Pour nous, il était évident dès le début que l'école a agi illégalement. La justice l'a finalement reconnu.» L'étudiant ayant porté l'affaire devant la justice bernoise devra donc se faire communiquer la note obtenue lors de la première épreuve.

Le procès a également permis de trancher sur un point controversé: la Cour a estimé que l'uni pouvait réutiliser d'anciennes questions d'examen si elles ont été légèrement modifiées.

(Source: 20 minutes)

Catégories