Administration

Nouveau portail web: Le Glossaire des patois de la Suisse romande s’ouvre au grand public

La nouvelle version informatisée du Glossaire des patois de la Suisse romande (GPSR) est dès aujourd’hui en ligne à l’adresse : portail-gpsr.unine.ch ! Avec ce nouvel outil, le GPSR remplit une de ses missions : mettre en valeur le patrimoine linguistique romand auprès des scientifiques et, surtout, du grand public. Pour fêter l’ouverture de ce nouveau portail web, le GPSR organise ce même jour une série de conférences données par des spécialistes de toute l’Europe qui feront le point sur l’état actuel de l’informatisation des dictionnaires dialectaux existants.

Des milliers de mots recensés

Il suffira désormais d’un simple clic pour accéder aux milliers de mots en patois que recèle le GPSR : en tout 37 000 entrées et autant de trésors linguistiques. Un tournant pour le dictionnaire dialectal qui, en s’alignant sur les nouvelles technologies, vise à se faire connaître du grand public. «Le Glossaire n’est pas seulement destiné aux spécialistes. Il a un véritable devoir patrimonial auprès des citoyennes et des citoyens suisses», rappelle Yan Greub, le nouveau directeur du GPSR.

Gratuit, facile d’utilisation et accessible sur tous les supports (téléphones mobiles, tablettes, etc.), le nouveau glossaire en ligne permet d’effectuer des recherches en plein texte, c’est-à-dire dans tout le glossaire. «L’utilisation de la version papier du Glossaire pouvait s’avérer compliquée pour l’utilisateur occasionnel, explique Yan Greub. Sa mise en ligne va augmenter son accessibilité pour des personnes éloignées de la linguistique. Pour l’Institut c’est un véritable gain : hormis une meilleure visibilité, cela nous donnera la possibilité d’être mieux intégrés dans le débat scientifique.»

Elaboré grâce au financement de l’Académie suisse des sciences humaines et sociales (ASSH), sa rétrodigitalisation - action qui consiste à transformer un texte imprimé en fichier électronique «interrogeable» - a été effectuée par le Center for Digital Humanities de l’Université de Trêves (D) et sa mise au point technique assurée par la Haute école de gestion Arc (HEG Arc). Présente lors de cette journée inaugurale, cette dernière présentera dans le détail le nouveau portail web en matinée.

L’après-midi, des spécialistes de toute l’Europe (France, Italie et Allemagne) se relaieront pour parler de l’informatisation de leurs propres dictionnaires, qui ont une vocation similaire à celle du Glossaire.

Catégories