pratique

Hiiii c'est sale !

Ou comment s’organiser pour qu’une coloc soit propre

Tu vas bientôt commencer tes études, et déjà tu rêves de ton idéal de vie estudiantine avec ces nouveaux amis, ces soirées au bord du lac jusqu’à tard dans la nuit et surtout, cette nouvelle indépendance que tu vas enfin acquérir en emménageant dans une coloc avec tes potes. A ce moment-là de ta vie, tu es loin, très loin de t’imaginer devoir laver des assiettes sur lesquelles tes charmants colocataires auraient laissé s’incruster de la sauce tomate vieille de dix jours. Pour éviter ce tableau cauchemardesque et peu ragoûtant, voici quelques conseils et astuces pour faire de ta coloc un cadre de vie sain.

En discuter…

Bien sûr, il est rare que le premier sujet de conversation abordé, lorsque l’on vient d’emménager avec ses potes dans un appart, porte sur le ménage. Mais une fois tout le monde installé et la pizza partagée, je te conseille vivement de vous prendre un moment toi et tes potes, pour parler ménage. Ceci permettra à chacun d’amener son point de vue, mettre son grain de sel pour construire ensemble votre coloc idéale et évitera que, plus tard, des personnes ne respectent pas les règles établies. Des règles établies par tous sont plus susceptibles d’être respectées par la grande majorité.

… et se mettre d’accord

Tu l’auras donc compris, le but de cette première petite discussion (inutile de s’éterniser) sur le ménage est d’établir les règles que chacun est prêt à respecter dans l’intérêt de tous (par exemple, ne pas laisser traîner ses assiettes aux traces de sauce tomate dans l’évier plus de deux jours). Il est très important que les règles soient établies par tout le monde pour éviter le risque de mutinerie. Le but de ces règles n’est bien sûr pas de créer un climat psychorigide rythmé par les obligations, mais de fixer un cadre qui permette de ne plus devoir en rediscuter tout le temps par la suite (c’est pas le sujet de conversation le plus intéressant qui soit, je pense qu’on est d’accord) et créer un climat de confiance.

Lister et répartir

Une fois la discussion terminée et les règles qui en découlent établies, il est temps de passer à l’action : la répartition des tâches. Afin de faciliter la répartition des tâches et d’être assuré de n’avoir rien oublié, faites une liste des choses dont il faut s’occuper (par exemple, poubelle, compost, aspirateur, …) et mettez-vous d’accord sur qui fait quoi. Conseil : parfois, ça fonctionne mieux si on fait un tournus (par exemple, tu t’occupes deux semaines du compost le premier mois, puis deux semaines de la poubelle le mois d’après). La répartition des tâches permet de s’assurer que chacun fasse quelque chose à quantité égale, pour que ce ne soit pas toujours les mêmes qui s’y collent, et éviter ainsi les tensions.

Conseils pratiques

Tu peux mettre à disposition de tous un calendrier sur lequel tu as noté vos noms et la tâche à accomplir pendant x temps (par exemple, deux semaines pour passer l’aspirateur). Sur ce, bonne colocation ! Ah et un dernier conseil : la bonne volonté est la base de toute relation qui fonctionne !