les 10 bonnes raisons

10 bonnes raisons de ne pas aller à la biblio

Si, à première vue, la bibliothèque semble être le lieu de rendez-vous réservé aux premiers de classe, c’est en fait un endroit plein de vices et de tentations qui nuisent gravement à tes révisions, et même à ta santé...

  1. Le bruit : Quand ce n’est pas un assourdissant silence qui siffle dans tes oreilles pendant les périodes creuses, les périodes de révision en bibliothèque offrent un paysage sonore très divertissant... en tout cas plus que ton cours sur les mythes religieux dans les civilisations antiques du Moyen-Orient. En plus, avec la chance que tu as, tu seras forcément en face du type qui écoute de la musique beaucoup trop fort et à côté de celle qui se râcle la gorge toutes les 30 secondes. Par contre, toi, tu as l’impression que toutes les têtes se tournent dès que tu renifles. De quoi devenir fou.
  2. La queue pour entrer : Comme tout le monde, tu étais si impatient de retourner à la bibliothèque que tu as mis ton réveil au milieu de la nuit pour aller faire la queue devant la porte fermée (si tu n’as pas campé devant). Tout ça pour rien ; tu n’as même pas réussi à avoir une place à côté d’une prise.
  3. Les amis : La présence de tes amis à la bibliothèque t’encourage à y aller, et pourtant tu sais très bien qu’ils t’obligeront à faire une pause à peine 10 minutes après ton arrivée. Et s’ils se décident enfin à bosser, ils t’interromperont toutes les 5 minutes pour te poser des questions sur l’examen de demain, dont tu ne connais évidemment pas les réponses.
  4. Les ennemis : Alors que tu dois faire trois fois le tour de la bibliothèque pour retrouver ton pote, tu peux être sûr de tomber avant même d’entrer sur LA personne que tu ne voulais pas croiser. Ton ex, ta pire ennemie ou le prof qui t’a saqué au dernier examen : ne t’inquiète pas, ils seront là !
  5. Les commodités : A la bibliothèque, rien que pour aller te soulager, tu es obligé de traverser toute la salle en mode silencieux et d’accepter malgré cela que toute les têtes se tournent sur ton passage. A la maison, tu pourrais aller pisser quand tu veux, et même plus si affinité.
  6. La nourriture : Les boissons et la nourriture sont interdites dans la bibliothèque. Cela ne t’empêche pas d’avoir ta bouteille sur la table et quelques Darvidas (que tu dois faire fondre dans ta bouche pour ne pas déranger ton voisin), mais avouons-le, ce serait quand même plus agréable d’avoir ton frigo à portée de main.
  7. Le trajet : Tu perds au moins 1h pour faire les trajets entre chez toi et la bibliothèque. Inconsciemment ou pas, c’est sûrement un argument pour étudier moins longtemps. Mais n’oublie pas qu’à la place, tu pourrais profiter 30 minutes de plus de ton lit bien douillet...
  8. Les affaires : A chaque déplacement – car oui on le sait, tu te lèves 10x par heure pour aller au distributeur, aux toilettes, fumer une clope ou boire un café – tu es obligé de transporter toutes tes affaires pour éviter de te les faire voler. Quoique ton encyclopédie des minéraux, elle peut bien rester sur la table, histoire de garder ta place.
  9. Les poumons : Etudier à la bibliothèque n’est pas bon pour ta santé. D’une part, tu respires beaucoup trop d’acariens, car oui, la poussière s’accumule sur les étagères de bouquins, surtout si tu es assis près du rayon sciences des religions. D’autre part, tout est prétexte à une pause clope, et même si ce n’est pas toi qui fumes, la clope de ton pote pollue aussi tes poumons.
  10. La maison : A la maison, dans ton chez-toi, tu es à proximité de l’essentiel pour bien vivre : ton lit, ton frigo, ton chat. Tu peux parler à voix haute, et même chanter si ça te dit. Inutile d’épiloguer ; on est bien mieux à la maison !