dossiers

Je connais quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît …

Le réseautage : démultiplier ses contacts grâce aux contacts de ses contacts. Autrement dit, les connaissances de tes connaissances sont tes connaissances. Moyen utile pour rechercher un emploi, planifier sa carrière ou pour étendre son réseau, l’art de faire et d’utiliser ses contacts crée rapidement une grande partie du succès professionnel. Plusieurs façons existent alors pour te former une toile de personnes qui t’appuieront tout au long de ta carrière : discuter avec une vieille amie autour d’un verre pour avoir son opinion sur une école, demander à ton voisin de te faire de la pub auprès de son entreprise, retrouver tes anciens camarades pour qu’ils t’informent en profondeur sur leur travail et peut-être même sur une place vacante. Bref, tu l’auras compris, ton entourage possède des compétences, expériences, talents ou ressources utiles pour le tissage efficace de ton réseau et pour la réalisation de tes projets.


Pourquoi adopter la networking attitude ?


Aujourd’hui, même le meilleur professionnel se doit d’être visible et lisible. Le réseau aiguille pour une personne en recherche d’emploi, mais aussi pour quelqu’un en poste. Le magazine Technikart disait : « Si tu n’as pas de talent particulier, et que tu n’es pas visible dans le réseau, t’es mal ! ». Evite alors ce sort tragique et mets toi au boulot rapidement, puisque prendre du temps pour réseauter ne te permettra pas de récolter les fruits rapidement. En plus, qui a dit que tenir son verre dans une main, le canapé dans l’autre, sortir sa carte de visite et se présenter sans bafouiller en évitant le bout de salade coincé dans les dents était facile ?


Comment ?


Crier « j’existe » au milieu d’une place publique est toujours possible mais pas toujours évident. Comment faire alors pour te placer sous les projecteurs des chasseurs de tête ?


Préparer le terrain


Commence d’abord par une petite réflexion introspective. Connaître les autres, c’est d’abord se connaître soimême. Qu’est-ce que je cherche ? Qu’est-ce que je veux demander ? Où je veux aller ?


Lister


Etablis ensuite une check-list de tes connaissances. Là, pas de panique, même si tu n’es pas aussi coté que Paris Hilton, ta feuille se noircira rapidement. Mieux vaut s’y prendre à plusieurs reprises pour qu’elle soit la plus complète possible. Amis, voisins, anciens collègues, professeurs, médecins, membre d’une association, tous ont pu ou travaillent dans un endroit qui peut t’intéresser. Engager une conversation, voire même filer ton CV afin qu’il ou elle puisse le transmettre directement à la direction du personnel du secteur d’activité qui t’intéresse est alors tout bénèf’ pour toi !


Trier


Une fois ta liste effectuée, fais le tri ! Il s’agira de faire une répartition dans ton harem de connaissances. En fonction de tes objectifs tu établiras des groupes de prédilection. (Bah voyons, Paris Hilton ne traîne pas avec n’importe qui... !)


Planter les graines


Vient alors le moment d’entrer en contact. Il est nécessaire de s’introduire ou de se réintroduire. Se présenter n’est pas une tâche évidente. On évitera le monologue soporifique
et le retracé ennuyeux de la première dent perdue. Sois clair et direct ! Précise comment tu connais ton interlocuteur ou comment tu as eu accès à ses coordonnées. Finalement, sois ouvert et attractif et surtout, si quelqu’un te demande de l’aide, sois prêt à rendre la pareille ! Eh oui, le réseautage fonctionne avant tout sur le partage et
l’échange. Donner, pour mieux recevoir.


Entretenir le réseau


En dernier lieu et tâche qui n’est pas des moindres, fais vivre ton réseau en intensité et en durée. Fréquenteles salons d’emploi, les rencontres d’associations professionnelles, les manifestations, les apéritifs après les conférences… Sourire et jovialité doivent alors être de la partie, il ne s’agit pas d’un entretien formelmais de moments conviviaux. Pour t’aider, répète des petits discours et apprends à jongler d’un milieu à un autre. Tu peux également te munir d’accessoires marketing : cartes de visite, CV, lettre de motivation à remettre au cas où.

Petit conseil


Conseil plus : tu as certainement un compte Facebook, Twitter, Netlog qui pourrait te servir. Veille à soigner particulièrement cette image virtuelle et complète avec soin ton profil pour te démarquer. Souviens-toi qu’aujourd’hui, plusieurs recruteurs utilisent ces sites pour tirer plus d’informations sur les candidats. Demande-toi si les photos et les publications mises en ligne ne sont pas des éléments privés qu’il faudrait éviter de rendre public. Nettoie ton profil de tout élément compromettant ou verrouille-le à un cercle restreint. Parce que les photos où l’on apparaît tagué avec un chapeau-distributeur de bière, ça le fait moyen sérieux… Pour un peu plus de professionnalisme, les sites Linked In, Xing, Viadeo peuvent également être de bonnes ficelles.
Alors n’hésite plus une seconde, une journée passée sans rencontrer quelqu’un est une journée perdue pour ton réseau