Éphéméride

Né(e) le 23 Octobre

  • [1817]   Larousse Pierre - éditeur
  • [1910]   Kurosawa Akira - réalisateur japonais
  • [1940]   Pelé - footballer brésilien
  • [1944]   Bernhardt Sarah - actrice
  • [1953]   Poupon Philippe - navigateur

Ça s'est passé le 23 Octobre

[1812]   Le général Mallet rate son Coup d'Etat

A quatre heures du matin, le général Mallet informe le commandant de la caserne Popincourt à Paris de la mort de l'Empereur. Le général aristocrate profite de l'interminable campagne de Russie et des difficultés de communication avec la Grande armée pour tenter d'évincer Napoléon Ier. Dans la matinée, il forme un gouvernement provisoire et annonce la fin de la guerre. A 9 heures du matin, il est le maître de la capitale. A midi, le préfet de police de Paris, Dubois, est tenu informé du complot et arrête Mallet. Ce dernier sera fusillé le 29 octobre avec treize autres conspirateurs.

[1814]   Première chirurgie esthétique

A Chelsea en Angleterre, est pratiquée la première intervention de chirurgie plastique moderne.

[1867]   Garibaldi envahit le Vatican

Giuseppe Garibaldi tente de s'emparer de l'état pontifical, protégé par Napoléon III depuis le décret du 15 septembre 1864 signé avec le roi Victor-Emannuel II. Les troupes françaises interviennent et le Pape Pie IX obtient la protection de la France pour encore trois ans. Garibaldi échoue dans sa tentative de rallier le Vatican à l'unité italienne. Il sera définitivement battu à Montana le 3 novembre par les troupes du général de Failly et renoncera aux états pontificaux.

[1942]   Bataille de El-Alamein

Les Anglais, emmenés par le général Montgomery, lancent une vaste contre-offensive en Afrique du Nord contre les Allemands présents depuis le 30 juin à l'ouest d'Alexandrie. Le maréchal Rommel est obligé de reculer face à la percée de la VIIIème armée britannique. Cette bataille marque un coup d'arrêt à la progression de "l'Afrikakorps" en Afrique du nord. A partir du mois de novembre, les troupes allemandes et italiennes se retireront définitivement d'Egypte et de Lybie.

[1956]   Soulèvement anti-communiste en Hongrie

Les Hongrois se rebellent contre la pesante tutelle de l'URSS : ils descendent en masse dans les rues de Budapest pour exiger le retour à la présidence de Imre Nagy, écarté par Moscou qui juge le chef d'Etat hongrois trop modéré. Les soviétiques vont s'incliner dans un premier temps. Le nouvel homme fort de la Hongrie poussera un peu trop loin son avantage populaire : après l'annonce de la sortie de la Hongrie du Pacte de Varsovie, les troupe soviétiques envahissent Budapest dès le 4 novembre. La répression fera 200 000 victimes. Imre Nagy sera exécuté en juin 1958.

[1983]   Attentats à Beyrouth

A 6 h 20 du matin, un camion-suicide frappe le quartier général des forces américaines à Beyrouth, tuant 241 marines. Deux minutes plus tard, c'est au tour de l'immeuble abritant les parachutistes français, le Drakkar, d'exploser faisant 58 morts. Mandatés par l'ONU, les soldats américains et français devaient faire respecter la paix civile au Liban. Ils quitteront le pays en février 1984.

Rechercher