spacer spacer spacer
spacer
spacer
sondage express

Les caféterias des unis offrent-elles un bon service aux étudiants

OUIMOYENNON 
nombre de votes: 292
Tous les sondages
spacer
spacer spacer spacer
 
spacer
 
spacer spacer spacer
 
mardi 24 mai 2016
 
 

Cosmopolis: explorer la mondialisation des villes de façon ludique et surprenante


L'Université de Neuchâtel participe aux festivités du Millénaire avec l'exposition intitulée Cosmopolis - Explorer la mondialisation des villes. Fondée sur une recherche effectuée par l'Institut de géographie, Cosmopolis raconte l'histoire de la mondialisation des villes à l'aube du XXIe siècle. Cette exposition grand public, qui permet de comprendre les transformations des villes contemporaines de façon ludique et surprenante, se tiendra du 26 juin au 10 septembre à la Case à chocs à Neuchâtel.

Cosmopolis emmène ses visiteurs dans les dédales et les étages de la Case à chocs, transformée l'espace d'un été en une ville mondiale. Faite de vidéos, de photos et d'animations numériques interactives, l'exposition se consacre à trois villes situées sur trois continents: Palerme, Hanoi et Ouagadougou. Ces villes ont pour point commun d'avoir connu une période de fermeture pendant le XXe siècle et de s'être ouvertes il y a 20 ans à des flux globaux de capitaux, de personnes et de connaissances. Ces villes sont donc de très bons laboratoires pour observer comment la mondialisation transforme les villes contemporaines. Quant à Neuchâtel, elle est présente dans l'exposition en qualité de ville-témoin. Les rapprochements avec la réalité neuchâteloise effectués dans l'exposition permettent en effet aux visiteurs de la région de se situer dans ces transformations urbaines planétaires.

 

La mondialisation vue par les habitants

Cosmopolis adopte le point de vue des habitants de ces villes, plutôt que celui des experts, et décrit comment la mondialisation de leur ville se présente à eux. L'exposition s'arrête sur trois aspects:

 

  • la vie quotidienne des habitants, à travers les transformations des lieux où l'on achète, mange et sort la nuit
  • la vie politique, à travers les transformations des politiques urbaines
  • la vie des formes urbaines, à travers les transformations récentes de l'environnement construit.


Cette exploration de la mondialisation des villes sur trois continents montre à quel point celles-ci sont aujourd'hui faites de relations internationales et de «morceaux d'ailleurs». Elle montre que des politiques, des modes vie, des formes construites se sont diffusés à l'échelle mondiale. Si ces villes se ressemblent donc bien davantage qu'il y a 20 ans, elles ont aussi suivi des trajectoires différentes liées à des choix de développement différents.

Cosmopolis montre donc au final que la mondialisation n'est pas simplement une force qui s'impose aux villes de l'extérieur en laissant leurs habitants impuissants. La mondialisation crée plutôt un ensemble de relations avec l'extérieur sur lesquelles nous pouvons agir pour donner à nos villes un futur désirable.

Une recherche exposée

Cosmopolis se fonde sur une recherche effectuée par l'Institut de géographie de l'Université de Neuchâtel entre 2007 et 2010 et réalisée par une équipe de chercheurs italiens, vietnamiens, burkinabés, hollandais et suisses. L'objectif de cette recherche était de comparer des processus par lesquels les villes se mondialisent.

L'exposition a été mise en scène par une agence hollandaise basée à Utrecht: Tinker. Les scénographes de l'exposition ont fait le choix de jouer avec le « langage» urbain, taggé et dynamique des murs et des salles de la Case à chocs.

L'Université à la rencontre du public

Avec Cosmopolis à la Case à chocs, l'Université sort loin de ses bases et de ses habitudes pour proposer une exposition grand public permettant de comprendre les transformations des villes contemporaines de façon ludique et surprenante.

Relevons que des classes de lycées de la région (Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Porrentruy) participent à Cosmopolis et que des travaux d'élèves sur le thème «le monde chez soi» seront exposés dans une partie de l'exposition.

Cosmopolis est aussi l'occasion d'une collaboration très fructueuse entre le public et le privé puisque son sponsor principal, Autodesk, a non seulement contribué à son financement, mais aussi à la réalisation d'une partie de l'exposition.

Technologie de pointe au service de Cosmopolis

Autodesk, qui est un fournisseur majeur dans le domaine des logiciels de conception et d'ingénierie 2D et 3D ne collabore pas seulement avec l'Université et la Ville de Neuchâtel en tant que sponsor mais aussi en mettant à disposition ses logiciels et son savoir-faire dans le domaine urbanistique.

D'ici à 2050, on estime en effet que 70 % de la population mondiale vivra dans des zones urbaines et que la majorité de cette croissance aura lieu dans les pays en voie de développement. Pour réduire l'impact de ce développement urbain, il faut procéder à une analyse pointue et comprendre comment intégrer et optimiser les systèmes urbains tels que bâtiments et infrastructures pour qu'ils soient durables. D'où l'importance des logiciels 2D et 3D qui facilitent la coordination entre toutes les personnes et les entreprises qui planifient, construisent et gèrent les centres urbains de manière à obtenir une performance environnementale optimale.

A relever que 2011 est aussi une année anniversaire pour Autodesk qui célèbre le 20e anniversaire de la fondation de son siège européen à Neuchâtel.

Cosmopolis dans le Millénaire

Pour Jacques Rossat, président de l'Association du Millénaire: «Cosmopolis est tout particulièrement la bienvenue dans le programme des festivités du Millénaire puisque, avec la journée Neuchâtel, 1000 ans d'Europe, elle est l'un des deux projets entièrement tournés vers le monde extérieur, vers ce qui rapproche et différencie notre ville de ses consoeurs proches ou lointaines.» Et de conclure: « Le fait que notre ville se frotte à des agglomérations dont la plus petite annonce pas loin de 750'000 habitants n'est pas l'élément le moins intriguant de cette exposition...»

(09.06.2011)


réagis à cet article

Pour poster un commentaire il est nécessaire de s'identifier
login


spacer spacer
 
spacer
partager:
spacer
spacer
spacer
   
spacer spacer spacer
   
 
spacer spacer spacer