Administration

Les loyers augmentent dans quasiment toutes les villes étudiantes

Le coût de la vie étudiante augmente, celui du logement aussi. «La rentrée 2017 sera marquée par une hausse significative des loyers dans les 42 principales villes étudiantes, donnant un coup d’arrêt à la tendance à la baisse observée depuis trois ans en province», souligne le baromètre des loyers 2017-2018 réalisé par le site immobilier location-etudiant.fr et publié en avant-première par le Figaro Étudiant. En province, le loyer moyen d’un studio est de 424€ (contre 415€ en 2016) quand celui d’un 2 pièces s’établit à 574€ (contre 557€). À Paris et en région parisienne, ces moyennes sont respectivement de 731€ (contre 710€) et de 1068€ (contre 1042€).

Le baromètre met en avant quelques évolutions notables par rapport à 2016. Le prix des studios augmente le plus à Dijon (+10,91%) quand celui des deux pièces progresse le plus à Bordeaux (+11,09%), la ville préférée des Français. À l’inverse, les loyers baissent le plus à Rennes pour les studios (-5,01%) et à Avignon pour les 2 pièces (-8,29%). Ce qui ne change pas, en revanche, c’est le grand écart qui existe entre la ville la moins chère et la plus chère: entre Agen et Paris, les loyers vont du simple au triple!

À Paris, l’effet de l’encadrement des loyers s’estompe

Dans la capitale, «les loyers 2017 sont les plus hauts recensés depuis la création de notre baromètre en 2008», observe Brice Boullet, président de location-etudiant.fr. Les loyers des studios et des 2 pièces augmentent respectivement de 5,45% et 7,67%. Pour un studio, compter en moyenne 826€, contre 781€ il y a un an. «Malgré un sérieux ralentissement des loyers à Paris en 2015 et 2016 dans la capitale, Paris connaît une nouvelle hausse. La loi sur l’encadrement des loyers, ne semble pas produit les effets souhaités notamment la baisse du coût des logements à la location», précise-t-il

La région parisienne n’échappe pas à cette hausse généralisée, même si certains types de logements coûtent moins chers dans certaines villes. Le prix des studios baisse à Neuilly-sur-Seine (-8,73%) et Boulogne-Billancourt (-6,72%). Celui des 2 pièces diminue significativement à Courbevoie (-11,55%) mais augmente dans les mêmes proportions à Meudon (+10,70%) et Levallois-Perret (+10,22%).

Dans son étude annuelle, l’Union nationale des étudiants de France (Unef) estime que le coût de la vie étudiante va augmenter de 2,1% cette année, en grande partie en raison du prix des loyers. Le logement représente plus de la moitié (53%) du budget des étudiants, selon le syndicat. Lequel redoute que la baisse de 5€ des aides au logement dont bénéficient 800.000 étudiants ne détériore davantage leurs conditions de vie.

(source Le Figaro)

Catégories