Formation

Edouard Philippe annonce un "plan étudiant"

PARIS (Reuters) - La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, prépare un “plan étudiant” pour réduire le taux d’échec des études universitaires et améliorer les conditions de vie des élèves, a annoncé jeudi Edouard Philippe à BFM TV et RMC.

“Un des enjeux essentiels de notre société (...) c’est d’améliorer son niveau d’éducation et d’enseignement supérieur”, a déclaré le Premier ministre, selon qui le taux d’échec en France au bout de quatre ans d’université est aujourd’hui d’environ 60%, un “gâchis humain” et financier.

Il y a, selon lui, à la fois un défi en terme de qualité de vie des étudiants, de pouvoir d’achat des étudiants et en termes de réussite des études universitaires.

“La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche est en train de préparer et de discuter avec les organisations, avec les universités, un plan étudiant qui comporte un volet réussite étudiante et un volet pouvoir d’achat”, a-t-il ajouté.

Frédérique Vidal rencontrera ainsi au début de la semaine prochaine un certain nombre d’organisations concernées par l’élaboration de ce plan, qui reposera notamment sur une meilleure orientation des étudiants, a-t-il précisé.

“On va faire en sorte que les procédures de choix qui existent déjà soient beaucoup plus éclairées. Ça veut dire qu’on va expliquer à un étudiant que s’il veut choisir telle formation, il faut qu’il ait un certain nombre de compétences pré-requises”, a expliqué Edouard Philippe.

“S’il ne les a pas (...) ça veut dire qu’il devra prendre un certain nombre de cours complémentaires, un certain nombre de formations complémentaires pour être au moins dans des dispositions où il a une chance de pouvoir réussir.”

En matière de pouvoir d’achat, il a rappelé que le gouvernement avait décidé de geler en 2017-2018 loyers en cité universitaire et tarifs de la restauration universitaire.

Pour les étudiants contraints de louer un logement, le gouvernement souhaite améliorer le dispositif de garantie de caution, a-t-il poursuivi.

La ministre de l'Enseignement supérieur se penchera également sur la question de la santé des étudiants, notamment de prévention.

"Notre idée sera de réfléchir à un abaissement du coût de la rentrée universitaire 2018 en réfléchissant sur les questions de logement, sur les questions de santé", a-t-il résumé.

 

 

(sources Reuters)

Catégories