Administration

Discorde à l'Université de Fribourg pour la nomination d'un professeur de droit

La faculté de droit de l’Université de Fribourg avait tranché en décembre quant à la nomination d’un nouveau professeur au sein de la chaire de droit constitutionnel et administratif. Ce choix avait alors été proposé au rectorat pour la validation officielle.

Mais deux mois plus tard, la direction de l’institution annonce ne pas suivre la décision de sa faculté et plébiscite le candidat arrivé en deuxième position. "La procédure s'est déroulée selon les règles prévues par la loi", souligne dans le Journal du matin Astrid Epiney. "Le rectorat est l'autorité compétente pour engager les nouveaux professeurs. Et, en l'occurrence, pour ce choix du nouveau professeur, on a redemandé à la faculté de préciser les raisons exactes de son choix."


Procédure en cours

Mais les motivations avancées par la faculté n'ont pas convaincu le rectorat. "La procédure n'est pas terminée puisque la faculté a déposé une demande de reconsidération", rappelle la rectrice de l'Université de Fribourg.

La rectrice ne commente pas les raisons pour lesquelles le rectorat n'a pas suivi les recommandations de la faculté de droit. "Il s'agit de personnes, et je ne peux pas entrer maintenant dans les détails de l'argumentation de la faculté et des réflexions du rectorat."


"Décision choquante"

La réaction de la faculté ne s’est pas fait attendre. Dans un courrier que la RTS s'est procuré, la décision de la rectrice est jugée "choquante" par les signataires. Ce changement ne comportait aucune justification valable, estiment-ils.

Néanmoins, le règlement de l’Université est clair: il accorde bien au rectorat la compétence du choix définitif. Les tractations sont en cours entre les deux parties, après le dépôt par la faculté d'une demande de reconsidération. Les discussions se veulent constructives. Une décision finale devrait tomber en mars prochain.

 

(source RTS)

Catégories