Administration

Des étudiants trop bruyants pour leurs voisins

Depuis sa rénovation en 2013, la place Simon-Goulart, dans le quartier de Saint-Gervais, est prisée des étudiants du Centre  de formation professionnelle des arts (CFPArts) dont les locaux se trouvent en face. Par manque d'espaces de détente dans leurs murs, les jeunes ont pris l'habitude de venir se relaxer au sein de ce nouvel aménagement urbain. Mais ce n'est pas sans poser de problèmes selon «Le Courrier».

Les élèves dénoncent «des contrôles presque quotidiens» de la part de la police municipale qui appliquerait, selon eux, une «répression fortement appuyée» à leur encontre. Les pandores interviennent et distribuent des amendes aux jeunes pour nuisances sonores ou consommation de stupéfiants. A l'origine de ces patrouilles spécifiques, de nombreuses plaintes de riverains et des commerces alentours. Le voisinage estime en effet qu'une partie des étudiants qui utilisent la place a un comportement déplacé.

Affaire classée

Le service de la sécurité de la Ville de Genève a confirmé être intervenue à la suite de nombreuses plaintes. Mais les autorités estiment que leur travail a porté ses fruits: «La cohabitation sur la place est redevenue acceptable et les relations entre exploitants, riverains et élèves sont plus ou moins rentrées dans l’ordre», ont-elles indiqué au quotidien. Un avis que partage le directeur de l'école, mais pas les voisins.

 

Catégories